La colo du Pont Rouge

coloniemunicipale copieLe camp de vacances du Pont Rouge Collection Particulière

Mon premier contact avec l’Ecole de Plein Air, c’est plutôt avec le camp de vacances du pont rouge. En 1946, les enfants des écoles publiques venaient des quatre coins de Roubaix, et il y avait même un ramassage avec les tramways à partir de la gare de Roubaix.

J’étais aide-monitrice et je faisais de la danse et de la gymnastique avec les enfants. M. Baudouin, un violoniste, jouait et nous faisions des mouvements d’ensemble sur le terrain du parc des sports.  Il y avait le goûter avec des gobelets émaillés remplis d’eau et de grenadine, puis on revenait en tram, beaucoup venaient et repartaient à pied.

Quarante enfants par groupe, pour un moniteur et son aide monitrice. Il y avait aussi des activités de couture, la séance de cinéma, un théâtre de marionnettes, et beaucoup d’instituteurs venaient encadrer tout ce petit monde, dans une excellente ambiance. Les directeurs du « Pont Rouge » à cette époque étaient M. Noncle et Melle Finart.

J’ai fait le centre jusqu’à 1953 en tant qu’animatrice, j’ai fait de l’animation sportive, de la danse et les marionnettes à main, on les construisait et on écrivait les histoires…

Témoignage recueilli auprès de Mme Camille Mullié