De l’Ouest au Danemark

Au moment des vacances scolaires de Pâques, une mission italienne composée en majorité de jeunes gens et de jeunes filles de Modène venait à Roubaix rendre visite à la nombreuse colonie italienne de la ville et de ses environs, et soutenir l’apostolat des deux Pères Bruno et Severio. Ces deux prêtres italiens étaient installés rue de l’Ouest dans une des maisons aux balcons caractéristiques ayant appartenu à M. Dujardin. Un témoin nous raconte que Mme Magris dont la famille était italienne, et qui était l’épouse de l’entrepreneur bien connu dans le quartier, avait fait refaire le grand salon par le peintre Michel Toulemonde et l’avait fait aménager en chapelle.

Le cardinal Liénart rue de l'Ouest Photo NE

Le cardinal Liénart rue de l’Ouest Photo NE

Le 5 avril 1967, c’est le Cardinal Liénart en personne qui vient apporter son soutien spirituel à la colonie italienne, avant le départ des jeunes missionnaires. Une messe est célébrée en l’église Saint Antoine, par l’abbé Desmettre, professeur au collège de Marcq, puis les paroissiens français et italiens ont écouté les homélies de don Galasso, prêtre de la mission de Modène et de Monseigneur Devos, vicaire général. Après la messe, une réception est donnée dans la salle paroissiale de la rue de Remiremont, à deux pas de l’église. Le consul d’Italie, M. Tarquinio, rue d’Isly à Lille, est présent, ainsi que l’abbé Dejager, curé de Saint Antoine, le RP Falciola de Modène et d’autres prêtres de la mission. Après les remerciements des uns et des autres, le Cardinal Liénart a ces mots : « Vous êtes le trait d’union entre l’Italie et la France. C’est dans le plan de Dieu ». Et il souhaite à tous les modéniens un heureux séjour. Le Cardinal se rendra ensuite à la mission de la rue de l’Ouest, où sont installés les jeunes de Modène.

Devant l'église Saint Vincent Photo NE

Devant l’église Saint Vincent Photo NE

Signe de l’importance de la présence italienne à Roubaix et ses environs, il est procédé au jumelage de la paroisse et de la mission catholique italienne dans le cadre de l’église Saint Vincent de Paul en 1982. L’église Saint Vincent de Paul fut construite avant la première guerre mondiale, mais ce sont les allemands qui l’occupèrent en premier, la transformant en écurie pendant leur séjour de quatre ans à Roubaix. Quand ils eurent vidé les lieux, et après un grand nettoyage, l’église devint le cœur de la paroisse le 9 mai 1920, avec l’arrivée de son premier desservant, le curé Minnebon.

L'église Saint Vincent de Paul rue du Danemark CP coll Particulière

L’église Saint Vincent de Paul rue du Danemark CP coll Particulière

L’église est rénovée à la fin des années soixante, et Monseigneur Decourtray vient la bénir le 10 mars 1968. En juin 1979, on célèbre le départ et le jubilé de l’abbé Picques, qui fut le curé de la paroisse pendant 28 ans. En mars 1980, c’est l’installation de l’abbé Saint Venant, et son successeur l’abbé Ferrucio Sant arrivera le 12 décembre 1982. Avec l’appui de Monseigneur Gand, l’église Saint Vincent de Paul devient la paroisse de la communauté italienne de l’agglomération, ainsi que celle de tous les habitants du quartier. Les offices sont d’ailleurs célébrés dans les deux langues.

L'intérieur de l'église Saint Vincent de Paul Coll Particulière

L’intérieur de l’église Saint Vincent de Paul Coll Particulière

d’après la presse locale, et les témoignages des participants de l’atelier mémoire du Fresnoy-Mackellerie