Qui se souvient du Raverdi ?

raverdiblog

On trouve encore le lieu dit le Raverdi mentionné sur le plan de la ville établi en 1919. Certes il n’a pas l’importance des grands noms de fiefs qui l’entourent, comme la Potennerie (la Pontenerie faut-il dire d’ailleurs selon le chanoine Leuridan[1]) ou Beaumont. Mais il semble qu’il soit aussi ancien qu’eux, si l’on en croit le même auteur, qui cite le Raverdi comme un arrière fief sur lequel se trouvait « le cabaret et hôtellerie de le Raverdie ».

Ce nom évocateur du printemps, quand tout raverdit (mot picard pour reverdit), rappelle également qu’il y eut un Roubaix campagne, avant que le territoire soit entièrement couvert d’habitations et d’usines. Le sens du mot campagne est aussi celui des propriétés que les riches industriels roubaisiens se faisaient construire avant que la ville ne vienne engloutir près et champs.

Le Raverdi, la Potennerie et les Près ont ainsi vu les industriels occuper les terres féodales. On devine sur les plans les agencements des jardins de ces propriétés qui étaient de vrais châteaux. On parlera même du château du Raverdi, du château de la Potennerie, ou encore de la petite Potennerie, et de la grande Potennerie.

Les recherches de l’atelier mémoire démarrent donc et elles iront au delà de notre nom de ralliement (le Raverdi) puisqu’elles évoqueront les quartiers voisins et contemporains (Potennerie, Moulin). Les sujets abondent également : les châteaux, mais également les immeubles collectifs qui leur ont succédé, ainsi que les groupes scolaires, et qui bénéficient encore de la frondaison des grands  arbres séculaires.


[1] Théodore Leuridan Roubaix Ancien et moderne Librairie Pique 21 23 Boulevard de Paris Imprimerie du Journal de Roubaix

6 thoughts on “Qui se souvient du Raverdi ?

  1. Deleporte HespelFrançoise

    1.J’ai habité ce quartier jusqu’en 1963 . Je me souviens des chateaux Dhalluin et Huet.
    Le chateau Huet a été occupé après guerre par des polonais (je crois ) des soldats en uniforme et en grandes bottes montaient la garde devant la rue de Bouvines.
    j’ai quelques souvenirs de la guerre
    Un avion anglais a été bombardé et est tombé rue de Denain
    Nous habitions rue de la Potrennerie et pendant les bombardementsq nous allions nous réfugier dans un abri que Monsieur Delgrange avait creusé dans son jardin

  2. Gérard Vanspeybroeck

    En ce qui concerne l’école Lavoisier, la Ville a acheté le terrain le 24/08/1951 (acte chez Maitre François Motte, notaire à Roubaix). La délibération correspondante a été prise par le Conseil Municipal le 01/06/1951.

  3. ce n’était pas un avion anglais mais bien un avion allemand ils étaient furax les fridolins j’ai été le voir l’avion j’avais 7 ou 8 ans a l’époque, l’avion avait été descendu par la d.c.a allemande

  4. Concernant le nom de Raverdi (Raverdy), il est attaché effectivement à une auberge/cabaret qui portait ce nom et qui dépendait des Seigneur de la Pontennerie. Son nom est connu, nous dit-on, depuis au moins le 14ème siècle (et non le 19è). On peut la situer à peu près là où se trouve la rue de Bouvines et la cour Saint-Louis. En fait elle était située non loin du chemin du Moulin qui reliait le bourg de Roubaix au château de La Fontaine à Croix d’une part et à Hem d’autre part, par le chemin d’Hem qui descendait à gauche vers le vallon à l’actuel carrefour des rues de Beaumont, d’Hem et Bossut.
    Le nom de Raverdy est lié au renouveau de la nature au printemps. Ce qui peut s’expliquer par le caractère campagnard et boisé de ce secteur communal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *