L’Espéranto à Roubaix

En Février 1903, intervient la création du groupe espérantiste roubaisien, avec des membres approbateurs, non protecteurs, tels que Georges Motte président de la chambre de commerce, Victor Despature, commandant de l’armée territoriale, président du cercle militaire, Edouard Roussel conseiller municipal, président d’honneur de la société des vétérans des armées de terre et de mer, Docteur Butruille, président du syndicat médical de Rx, président de la protection de l’enfance, président du nord touriste, Edmond Ternynck, industriel, Elie Derveaux, architecte, Jules Vroman chef de la société de gymnastique l’Ancienne. Le président du groupe est M. Xavier Dorion et les adhésions nombreuses dépassent la centaine.

Étiquette imprimerie Dorion AmRx

Étiquette imprimerie Dorion AmRx

Qu’est ce que l’Espéranto ? Créée en 1887, cette langue universelle a beaucoup attiré l’attention, et contrairement aux autres essais de langue internationale comme le Volapück , elle s’est rapidement répandue. EIle compte plus de cent mille adhérents dans le monde en 1903. L’Espéranto ne se présente pas comme appelé à remplacer les autres langues, mais comme langage auxiliaire, permettant à tous les pays de s’entendre. L’Espéranto ne peut en vertu de sa nature même s’inféoder à aucune croyance, à aucun parti, à aucun peuple, il est le bien de tous…La bibliothèque de l’Espéranto comprend méthodes, littérature, science ; à Roubaix, le dernier ouvrage publié est un recueil de prières pour les catholiques Pregareto por katolikoj. Suivent quelques exemples de textes comme les Paroles d’un croyant de Lamennais, et une ode dédiée à Léon XIII. L’auteur a fait suivre son livre de quelques pages explicatives de la méthode espérantiste.

Du 3 au 13 août 1905, à Boulogne sur mer, se tient un congrès international réunissant trois mille personnes de quinze nationalités différentes, parlant l’Espéranto le nouveau langage universel. En France les groupements espérantistes sont nombreux, et affiliés au groupement central de Paris qui a pris pour nom Société française pour la propagation de l’Esperanto. On peut y assister à des animations culturelles, discours, monologues, pièces de théâtre, dont le Mariage forcé de Molière traduit en Espéranto joué par dix acteurs de neuf nationalités différentes. Il est dit que l’Espéranto a la douceur de l’italien et la sonorité de l’espagnol.

Le café Pandore CP Méd Rx

Le café Pandore CP Méd Rx

Roubaix a donc son groupe, fondé en 1903 par Xavier Dorion, professeur de langues vivantes, qui s’était assuré la haute protection de M. Eugène Motte, qui fut président d’honneur, et de nombreuses personnalités de la ville. Charles Dorion a succédé à son père. Le groupe se réunit tous les mardis soir dans une salle du Café Pandore, où il a son siège. On y parle exclusivement l’Espéranto, et on l’écrit aussi. Sur une demande de M. Félix Chatteleyn, sénateur, un cours d’Espéranto a été créé à l’établissement Pierre Catteau, rue du grand chemin, tous les vendredis soir, animé par Charles Dorion. Les élèves sont toutefois peu nombreux, compte tenu de l’activité commerciale intense roubaisienne.

Congrès de Boulogne sur Mer Coll Particulière

Congrès de Boulogne sur Mer Coll Particulière

En Aout 1906, lors du deuxième congrès de l’Espéranto à Genève, on note la présence d’une délégation française, conduite par le lieutenant Bayol instructeur à st Cyr, auteur d’une brochure pour les médecins et le personnel médical. Il y est dit que le locuteur français reconnaît 75 mots de sa langue dans l’Espéranto, dont la grammaire est facile.

Congrès espérantiste Roubaix 1911 Photo le Journal de Roubaix

Congrès espérantiste Roubaix 1911 Photo le Journal de Roubaix

En Juin 1911, a lieu le Congrès régional espérantiste à Roubaix, à l’occasion de l’exposition internationale. La région du nord a un groupe espérantiste dans chaque ville, et la Fédération centrale est à Lille. A Roubaix, dans la salle artistique rue des champs, une réception est organisée par les membres du comité roubaisien. A dix heures et demie, sous leur bannière verte avec une étoile en coin, les espérantistes se rendent à l’hôtel de ville, où ils sont reçus. M. Dorion président du comité, Durieu de Lille, MM. Lamère, Vauthier et Tobis, secrétaires et trésorier du groupe de Roubaix, MM Denis Didier, Hellin, Bannart, Ernoult Taffin et Charles Dupire, membres du comité. Après la réception, un banquet de 200 couverts attend les congressistes à la salle artistique, en l’absence de M Prelat directeur de l’enseignement primaire du nord, Minet inspecteur primaire, et Lambert directeur de l’école pratique de commerce et d’industrie de Roubaix, tous excusés.

Le groupe espérantiste roubaisien pendant les années vingt Coll Particulière

Le groupe espérantiste roubaisien pendant les années vingt Coll Particulière

C’est en 1920 qu’on retrouve trace des espérantistes : Victor Vajda originaire de Budapest en Hongrie s’installe à cette époque à Roubaix où il crée une entreprise de publicité et de peinture en lettres. Il adhère au cercle espérantiste roubaisien « al fratigo » à la même époque. Il épouse à Roubaix en 1925 une autrichienne, et ils sont mariés en Espéranto. Ils font ainsi partie des 56 couples à travers le monde à s’être mariés de la sorte. En 1928, le groupe espérantiste est accueilli à l’hôtel de ville de Roubaix avec leurs amis de Courtrai.

Ceci n’est que le début de l’histoire. On a pratiqué l’Espéranto à Roubaix jusqu’à l’an 2000, mais les traces sont difficiles à trouver. Merci de nous aider à poursuivre l’historique par vos commentaires. On peut toujours pratiquer l’Espéranto sur Villeneuve d’Ascq, et on trouvera sur Internet les adresses et renseignements de ce groupe, de la fédération régionale, et de la fédération nationale des pratiquants de cette langue universelle.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *