Les Longues Haies en 1931

Le roman de Maxence Van Der Meersch intitulé Quand les sirènes se taisent est paru en 1933. Il évoque le quartier des longues haies pendant les grèves de 1931.

vdm&qlsst copieCollection particulière

Pierre Pierrard écrit dans la préface : c’est le Roubaix de l’avant guerre, de l’avant-36, le Roubaix de notre enfance, à la fois terriblement austère et terriblement attachant, qui tournait interminablement autour des trois pôles fixés par le XIXème siècle industriel : l’usine, le taudis, le cabaret. Ce roman est une des contributions de Maxence Van Der Meersch à la mémoire roubaisienne. Ce témoignage nous donne un grand nombre de descriptions des lieux et de la vie roubaisienne de l’époque, qu’il faut confronter à d’autres mémoires, celle des familles, des journaux, des différents syndicats, du monde politique. A lire ou à relire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *