Les jardins et la pelouse

jardiniershonorés1942Les jardiniers des Trois Ponts en 1943 photo JdeRx

Dans un précédent article nous avons évoqué les jardins ouvriers de la rue de Cohem, créés en 1942. De nombreuses parcelles de jardins ouvriers ont été réalisées pendant la seconde guerre, un peu partout dans ce quartier des Trois Ponts encore très campagnard. A la même époque, la municipalité fait tracer un immense jardin potager de douze hectares morcelé en six cents parcelles, sur les pelouses où s’ébattaient encore, avant la guerre, les enfants des colonies de vacances. Le groupe des Trois Ponts se charge des travaux. Le 6 juillet 1943, la municipalité vient passer en revue plants de choux et de pommes de terre. En ce temps de pénurie, les légumes sont très appréciés, on y trouve aussi des poireaux, des tomates, des carottes, du céleri et même du maïs. Le siège du groupement des jardins ouvriers des Trois Ponts se trouve à l’époque au café Delaforterie, place des Trois Ponts. Après la guerre, la pénurie cesse progressivement et l’Ecole de Plein Air retrouve sa pelouse en 1948…

D’après Nord Éclair

2 thoughts on “Les jardins et la pelouse

  1. Haesaert, épouse Clicq

    Mon papa avait un jardin ouvrier aux Trois Ponts, de l’année 1958 à 1964 environ
    comme son jardin était très bien tenu, il a remporté plusieurs fois un prix …
    Souvent ce prix était des plants et des graines, pour l’année suivante
    Le nom de mon papa était : Robert HAESAERT domicilié 16/9 rue Lalande
    Il travaillait à l’époque dans l’établissement des cuisinières « Enfin »
    devenu « Deville » ensuite
    Si vous avez plus de détails que moi, je suis preneuse, puisque j’essaie de retracer
    la généalogie de ma famille, tout m’intéresse
    Merci d’avance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *