L’église Sainte Bernadette

lienartSteBernadetteLa première pierre de l’église Sainte Bernadette est posée en juillet 1935 par le cardinal Liénart, alors que le quartier des Hauts Champs et du Nouveau Roubaix est encore campagnard, avec des fermes, des jardins ouvriers, des briqueteries. L’église Sainte Bernadette remplace une humble chapelle de bois construite quelques années plus tôt. René et Maurice Dupire en furent les architectes. A vos souvenirs !

Un premier baraquement datant de 1934 sert de chapelle provisoire, ce qui montre l’importance de la demande du quartier. En effet, l’église Saint Jean Baptiste, improprement appelée église du Nouveau Roubaix est trop éloignée du quartier. La première pierre de la nouvelle église est posée le 28 juillet 1935 par le cardinal Liénart. C’est la 14ème église de Roubaix. L’Evêché a acheté les terrains qui appartenaient à la compagnie de chemin de fer du nord,. On a donc  construit une église, un presbytère, une école et un patronage. Elle devait s’appeler l’église Ste Famille, mais l’abbé Carissimo, promoteur du projet s’y est opposé. Ce sera donc Ste Bernadette. Cette église  n’a jamais été finie, des salles avaient été prévues,  sur les côtés, c’était écrit c’est ici la maison de Dieu, c’est ici la porte du Ciel. En 1936, à la fin de la construction, des ouvriers ont mis un drapeau rouge en haut de l’échafaudage. Un vicaire en soutane est monté à l’échelle pour le décrocher.

stebernadettePhotos Journal de Roubaix et Nord Éclair

19 thoughts on “L’église Sainte Bernadette

  1. Je m’appelle Brigitte BOSSUWE, J’ai 61 ans, je vis en Bretagne dans le Morbihan, j’ai été baptisée à l’Eglise Sainte-Bernadette en 1948. Mon papa était facteur à la Poste de Roubaix Principal, il était aussi champion de marche athlétique à l’ASPTT (Association sportive des P.T.T. à l’époque) Que de souvenirs me reviennent à l’esprit, j’avais 13 ans en 1961 (la cour Wallerand au Pont Niquès bordure du canal) devant être détruite nous sommes venus habités (avec ma soeur les Hauts-champs, le bâtiment (F) au bout de la petite rue (a gauche de la photo) en paralléle. Tout au début de la rue à côté de l’église, il y avait le patronnage un genre de baraquement, en face l’épicerie de Madame MAHAUT (je ne me suis souviens plus de l’orthographe) juste après du même côté des jardins ouvriers (je pense ?) (3 ou 4) et encore un peu plus loin ube boulangerie pâtisserie est venue s’installée. J’ai fait 2 ans de ma scolarité primaire à l’Ecole Primaire des Hauts-Champs, où j’ai passé mon Certificat d’Etudes Primaires avec succès. Nous allions faire nos courses dans le quartier commerçant de LA JUSTICE. Et bien sûr au 1er AUCHAN qui j’avoue n’était vraiment pas terrible à l’époque!Vous souvenez-vous d’un grand incendie dans une immense menuiserie en face de l’église de l’autre côté de l’Avenue Alfred Motte ? Merci pour tous ces souvenirs émouvants, je suis très nostalgique du passé!A bientôt. Je reste très attachée à mes racines roubaisiennes où je suis née et y ai vécu jusqu’en Août 1969. J’espère vous lire très prochainement dans ce forum. La dernière fois que je suis revenue à Roubaix, malheureusement pour des obséques, et c’était en 1981. Ma soeur travaillait à la REDOUTE, et je n’avais déjà pas reconnu ce quartier à part la Mairie et l’église St Martin.

    • Merci pour votre commentaire. Vous évoquez plusieurs sujets sur lesquels nous travaillons et qui apparaîtront bientôt dans ce blog (Sainte Bernadette, l’incendie de la menuiserie Salembier, les jardins ouvriers, les commerçants. Vous évoquez sans doute la rue Léon Marlot prolongée avec la boulangerie Dujardin. Si d’autres souvenirs vous reviennent ou si vous avez des photos, cela nous aidera grandement. Bien cordialement.

    • bonjour,je suis née en 1956,j’ai habitée allée matisse,derriere salembier qui a pris feu et a detruit toute la rangée de maison,jai connu ste bernadette,ou j’ai fais ma communion et ma retraite en belgique,il y avais aussi le patronnage du jeudi.on etait avec soeur genevieve et on partait en colonie dans les vosges à st diée,on etait logé dans un lycé,mais je ne sais plus le nom,si quelq’un peut m’aider.j’aimerais y retourner.merci d’avance

  2. Bonjour à ces  » roubaignots  » de ma génération !
    Je suis né en mars 1951 , et j’ai habité le Nouveau Roubaix de 1958 à 1974 : nous étions , avec ma famille , dans le bloc HLM situé rue Horace Vernet , à l’angle du boulevard de Fourmies … et je peux dire que j’y ai des souvenirs merveilleux d’une enfance agréable , et même si les moyens financiers n’étaient pas là , nous nous accomodions d’activités ludiques faîtes de bric et de broc … c’était super ! Et les copains avaient une importance VITALE ! J’habite maintenant à Carvin , près de Lens .
    Mais je m’éloigne un peu du sujet , revenons à l’église St Bernadette : quelle n’a pas été ma surprise le jour où , en 2001/2002 , je suis passé avenue Motte , et ai constaté que l’église de ma jeunesse n’existait plus … une grande émotion m’a envahi , comme si un lien avec ma vie passée venait de se briser . Je me souviens des messes du dimanche , du cathé du jeudi matin , et aussi du patronage du jeudi après-midi , qui se déroulait , pour nous les garçons , sur le côté droit de l’église , encadré par un abbé jeune et mince , avec son aube comme à l’époque , et coiffé d’un béret ( à moins que ce ne soit mon imagination …! ) : on y jouait à divers jeux de plein air ( foot , etc … ) et je crois qu’on y prenait beaucoup de plaisir . J’y ai fait mes deux communions , avec aussi une retraite qui s’est passée … je ne sais plus trop où . Que de bons souvenirs : je me souviens que les quelques centimes que maman me donnait pour la quête n’allaient pas toujours dans la corbeille de l’église , mais parfois dans le tiroir-caisse du marchand de bonbons le plus proche !
    Vous parlez d’une boulangerie : n’était-elle pas située à l’angle de l’avenue Motte et de la petite rue ( en terre battue à l’époque ) située sur la gauche de l’église ?
    Voilà , ça m’a fait très plaisir de pouvoir remémorer des souvenirs de ma jeunesse , et si vous le souhaitez , je dispose de la photo d’une carte postale représentant  » notre  » église . Et si vous pouviez me dire pour quelle raison cette église a été détruite , et à quel moment …?
    Bien cordialement , et à votre service .

    • Merci de nous faire partager vos souvenirs d’enfance. Il va de soi que nous allons reparler de l’église Sainte Bernadette, et, à ce sujet, tous les témoignages sont les bienvenus. Un appel à témoin également à propos de cette boulangerie…

    • Bonjour à tous les Roubaisiens,
      Je découvre ce site un peu tard.
      Née en mai 1951, ayant habité avenue Motte, j’ai connu l’Eglise ste Bernadette où j’ai fait ma communion et fait une retraite avant celle ci à Néchin en Belgique. Peut être ai je fait ma communion avec Domi? Autour de l’église il y avait des espaces verts avec bancs et de magnifiques tilleuls où ma mère y allait très souvent .
      J’ai fréquenté le patronage le jeudi , où l’on pouvait s’amuser toute l’après midi, on y apprenait les danses folkloriques, et on sautait sur
      l ‘estrade quelle poussière! Avant de partir nous entonnions un je vous salut marie avec Soeur Geneviève qui était vosgienne très dynamique, faisait aussi l’infirmière , on la voyait beaucoup dans le quartier. Elle s’occupait aussi l’été de colonies de vacances , j’en ai fait de très nombreuses avec elle.
      le curé Vancorcélis et l’abbé Wattier ( avec son bérêt) s’occupaient des garçons. J’ai connu l’abbé Dubled. Les prêtres portaient la soutane, et la cure se trouvait à coté de l’église et leur demeure au 173 Ave Motte.
      Je suis allée à l’école des filles rue Léon Marlot jusqu’en 1965 . Je rentrai à pied , il n’y avait pas autant de voitures qu’actuellement sur cette avenue. Nous avions cette sensation de liberté, et j’adorai jouer dehors avec les enfants des grandes familles des maisons situées devant notre appartement à coté de la boucherie chevaline et du débit tabac Delbart qui organisait l’été des sorties d’une journée en car à la Panne et Ostende pour les familles
      J’ai quitté le Nord en 1980.
      J’ai épousé un roubaisien qui a habité allée Pierre Bonnard, et maintenant je suis en Alsace.
      Peut être d’autres se reconnaitront à travers ce message, en tous cas je suis très fidèle à Roubaix quoiqu’elle est énormément changée.

  3. Bonjour, j’ai été très attristée et stupéfaite d’apprendre la destruction de l’église STE BERNADETTE, j’ai vécu 1 contour des Ptes Haies juste à côté et ai passé ma scolarité de 1952 à 1963 à l’école Ste Bernadette Av Gustave Delory que de bons souvenirs, et le patronage le jeudi avec soeur geneviève qui menait tambour battant ses troupes, je me souviens aussi de l’épicerie Maho du Ier supermarché Auchan . Mais je reviens à l’église là où j’ai fait ma communion et où je chantais le soir de Noel dans l’église . Pourquoi détruire nos églises, que nous reste t-il à nous chrétiens.

    • Merci pour ce témoignage. Auriez vous des précisions sur l’église Ste Bernadette ? (prêtres, vicaires, grands événements…) Avez vous des souvenirs de l’école Ste Bernadette ? (personnel enseignant, patronage) Cela pourra orienter nos recherches et nous permettre de raconter l’histoire de ces différents lieux. Au plaisir de vous lire…

  4. c’est le quartier de mon enfance simple et paisible, j’habitais au 30, rue Léon Marlot; à quelques maisons à côté de chez moi,il y avait une petite épicerie dans une maison que nous appelions chez « Avam » (avec des bonbons).Ste Bernadette fut notre église ou nous allions en famille tous les Dimanches et ce jeune prêtre qui officiait était l’abbé Wattier.Pour cette boulangerie,n’est-ce-pas la boulangerie Comte? Je suis née en Mars 1953 et c’était dans les années 1959 à 1966….J’habite maintenant la Corrèze en pleine nature,déracinée du Nord depuis quinze ans.Merci pour cette bouffée d’enfance rien qu’à vous lire.

  5. maman qui vient d’avoir 90 ans a fait sa communion dans la chapelle en bois avant sainte Bernadette, et elle avait aussi une amie qui habitait dans les baraques avenue motte, elle a passé une partie de sa jeunesse dans le quartier, et ensuite papa et maman sont revenus habiter contour des petites haies le 14 aout 1954, le jour de mon 1er anniversaire, les maisons à toit plat, elles étaient toutes neuves et au milieu des champs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *