La question du chauffage

En 1967, le syndicat des locataires du quartier des Hauts Champs manifeste une activité certaine. Il fait circuler un questionnaire auprès de 187 occupants des immeubles. Les réponses portent sur le chauffage par le sol, solution choisie à la construction : Les utilisateurs sont-ils satisfaits de ce mode de chauffage ?

En fait, il s’avère que 120 des personnes interrogées sont mécontentes, les locataires du rez-de chaussée ayant généralement trop froid, et les locataires du 5ème trop chaud. Par ailleurs, les réponses font état de  jambes enflées (41%), de déshydratation (30%), et de troubles respiratoires (29%) !

chaufferieLa chaufferie des hauts Champs, en pleine démolition extrait du Journal des Habitants Bruits de mots n°1 juin juillet août 1995

Il est à noter que les appartements étaient dotés à l’origine d’une cheminée individuelle permettant l’installation d’un chauffage de dépannage. Cette précaution pouvait suggérer un manque de confiance de la part du constructeur dans ce moyen de chauffage, pourtant utilisé à grande échelle pour tous ces types de grands ensembles !

Au vu de ces résultats, le syndicat  tente de contacter les sociétés propriétaires, sans grand résultat. Loin de se décourager, il entend continuer l’action auprès des propriétaires, de la société de chauffe et des pouvoirs publics, de manière à favoriser le dialogue. Dans ce but, il alerte la presse. Peut-être quelqu’un a-t-il le souvenir de ces réunions, ou des anecdotes concernant ce type de chauffage. Les démarches entamées ont-elles produit des résultats tangibles ?

D’autre part, on le voit la même année se réunir sous la présidence de M. Desjardins, représentant pour Roubaix-Tourcoing la confédération générale des locataires. Il s’agit ici d’examiner ensemble les problèmes posés par la suppression de baraquements utilisés à l’époque par les locataires comme caves. Qui se souvient de ces baraquements, où étaient-ils placés, pourquoi étaient-ils utilisés comme caves ? N’hésitez-pas à témoigner !

D’après Nord Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *