La pharmacie de Paris

Le conseil municipal du 7 février 1867 décide de créer l’avenue de l’Impératrice, qui prendra par la suite le nom de boulevard de Paris, sur l’emplacement du souterrain qui devait prolonger le premier tracé du canal vers Croix. L’état avait exproprié à cet effet un terrain de 20 mètres de large à partir de la rue du Moulin. Mais la largeur de la future promenade doit être de 40 mètres ; il faut récupérer de part et d’autre une bande supplémentaire de 10 mètres.

Situation en 1867

Situation en 1867

La presque totalité des riverains accepte d’offrir gratuitement à la ville les terrains nécessaires. Il demeure quelques parcelles à exproprier aux angles de la rue du Moulin. On démolit donc quelques maisons, puis on reconstruit selon le nouvel alignement.

Plan de 1884

Plan de 1884

En 1875, monsieur Guilluy est pharmacien au 20 rue du Moulin. Peu de temps après, en 1880, la pharmacie est remplacée par une autre située au numéro 16, au coin du boulevard. Le pharmacien est maintenant A. Constant, qui a repris l’officine et l’a déménagée vers un emplacement plus favorable. Il reste à changer l’adresse. Ce sera sans conséquence pour le bâtiment : l’entrée, située sur le pan coupé, ouvre sur les deux voies. La renumérotation est chose faite en 1885 : la pharmacie est maintenant située au 1 du boulevard de Paris et les numéros de la rue du Moulin débutent en conséquence au 18.

La pharmacie au début du siècle – document coll. particulière

La pharmacie au début du siècle – document coll. particulière

On retrouvera Monsieur A.Constant à cette adresse jusqu’en 1926. L’officine est alors reprise par F. Constant, (son fils?), qui y officiera jusque dans les années 50. La pharmacie figure en 1960 sous le nom de M. Malbranque-Constant (le beau-fils?), qu’on retrouve là encore en 1988. Trois pharmaciens en plus de 100 ans, une belle longévité !

La pharmacie en 1989

La pharmacie en 1989

La pharmacie est reprise ensuite par M. et Mme Pelaton, qui, perpétuant la tradition, y restent un nombre d’années important. Mais des projets de modernisation guettent la pharmacie : on construit en face au début des années 90 un immeuble moderne en forme de lame de couteau. Son tour va venir ; elle est démolie dix ans plus tard, remplacée par un nouvel immeuble. Mais l’officine ne disparaîtra pas pour autant : elle est réinstallée dans ce bâtiment neuf avant 2004. Elle a pris aujourd’hui le nom de grande pharmacie de Paris. M. Beaurain préside désormais à sa destinée au sein du groupe Giropharm.

Photo Jpm 2016

Photo Jpm 2016

Les autres documents proviennent des archives municipales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *