La deuxième vie de « La Goutte de Lait »

Vers la fin du 19° siècle, le docteur Hippolyte Butruille, face au taux de mortalité infantile à Roubaix propose d’assurer une distribution de lait aux familles nécessiteuses. Reprenant cette idée, le Conseil général, présidé par M Eugène Motte, vote en 1896 une première subvention, puis, un généreux roubaisien, M Pierre Wibaux est à l’origine de la création en 1903 d’un local : La Goutte de Lait.

L’objectif est d’encourager l’allaitement maternel, de respecter les règles de l’hygiène infantile, de fournir un lait sain pour les enfants obligés à l’allaitement artificiel, et de donner aux mères les conseils d’hygiène nécessaires pour les enfants.

La Goutte de Lait – 31 Boulevard Gambetta ( Journal de Roubaix 1912 )

 

Après un demi siècle de fonctionnement, une circulaire ministérielle oblige à fournir aux enfants des écoles des rations de lait journalières. Le centre ne peut suffire à la tâche et la municipalité fait appel à des sociétés extérieures pour fournir les grandes quantités de lait nécessaires. La Goutte de Lait perd alors sa raison d’être et, en 1959, le Conseil Municipal décide la désaffection du service et procède à la vente du matériel.

Le 1er février 1961, le bâtiment du 31 Boulevard du général Leclerc est loué à l’État pour l’installation de la recette perception de Roubaix nord. Un bureau sera réservé à une infirmière Mme Belpalme. Cette situation va durer jusqu’en 1977.

Document VDN 1977

La Municipalité autorise en 1977, Joseph Kolodziej président de l’Aquaclub 59 à installer dans les locaux de la Goutte de Lait, une exposition intitulée L’Animaquarium : exposition aquariophile et terrariophile, poissons et reptiles.

C’est un musée qui regroupe une quarantaine d’aquariums d’eau douce et d’eau de mer, de 40 à 500 litres, ou les visiteurs peuvent admirer une faune et une flore formant une féerie de couleurs. 200 amateurs passionnés font partie du club.

La Municipalité est ravie. L’Animaquarium est situé dans le prolongement du secteur piétonnier et constitue en quelque sorte le prolongement du centre culturel de la ville.

Inauguration ( Document VDN 1978 )

L’inauguration a lieu en Décembre 1978 en présence de M Pierre Prouvost député maire. Joseph Kolodziej lui fait découvrir le monde aquatique de l’Aquaclub59, et lui fait part des projets d’agrandissement avec un nouvel aquarium de 5000 litres.

L’exposition est ouverte à toute la population et surtout aux écoliers et étudiants, de 14h à 20h pendant une dizaine de jours. Entrée 5 Francs pour les adultes, et 3 Francs pour les moins de 18 ans.

Le club se développe. En deux ans, de nouveaux aquariums sont arrivés. On y trouve une arche de Noë aquatique dans de l’eau douce, eau de mer, et eau saumâtre. Chaque exposition attire un public de plus en plus nombreux, et l’association bénéficie de subventions municipales.

En 1986 les relations entre la Municipalité et l’association Aquaclub59 se dégradent. Les commerçants locaux se plaignent d’une certaine concurrence déloyale de Roubaix-Animaquarium. Ils estiment que sous couvert d’un objectif louable, les responsables en profitent pour faire du commerce ; vente d’aquariums, de poissons etc. . .

En 1987 la mairie demande officiellement aux responsables Aquaclub59 de continuer leur activité en cessant toute activité commerciale.

Et malheureusement la liquidation totale et définitive est prononcée en 1988. Au début des années 1990 l’Aquaclub 59 déménage dans un autre endroit à Wattrelos,

Le déménagement de 600 kgs de verre des aquariums ( Doc Aquaclub59 )

Le bâtiment de la Goutte de Lait va rester inoccupé pendant 10 ans. L’architecte roubaisien Jean Charles Huet reprend le bâtiment dans un état déplorable. Seule la façade du Bld Leclerc va pouvoir être sauvée. Le reste n’est que désolation ! Les toitures fuient, les planchers s’écroulent, la mérule est omniprésente. C’est une catastrophe !

Façades : Bld Leclerc et rue de la Poste avant travaux ( Document Archives Municipales )

JC Huet dépose un permis de construire en 2000. Le projet consiste pour le côté Leclerc, à sauvegarder bien-sûr la magnifique façade existante et de refaire complètement l’intérieur qui est transformé en bureaux.

La partie centrale est rasée et devient une terrasse.

Pour le bâtiment arrière ( rue de la Poste ) la façade est conservée, c’est l’ancien vestige de l’usine Motte Bossut avant son incendie de 1866. Au rez de chaussée, l’architecte prévoit un logement, et à l’étage des bureaux.

L’usine Bardahl à côté est démolie et le jardin qui se trouve derrière la monument Eugène Motte est devenu une forêt vierge, cet espace vert est bien évidemment conservé et entretenu.

( Document Archives Municipales )

Le projet est accepté par la Mairie. Les travaux débutent. La façade rénovée est magnifique. C’est un projet conscient de l’histoire du site, respectueux et délicat qui vient prolonger l’histoire de la Goutte de Lait.

Aujourd’hui le bâtiment est occupé par un cabinet médical ; des médecins spécialisés en rhumatologie ( côté Leclerc ) et par des médecins en dermatologie ( côté Poste )

Façade actuelle ( Photo BT )

Remerciements aux Archives Municipales pour la documentation, et à Jean Charles Huet pour son témoignage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *