Constructions CIL 1949-1950

Dès 1948, les quartiers du Nouveau Roubaix et des Trois Ponts sont cités comme terrains disponibles pour bâtir…

CIL et Toit familial

En Janvier 1949 le CIL construit 110 maisons et un immeuble de 30 appartements. Dans le quartier du Nouveau Roubaix, dans le triangle avenue Motte, Gustave Delory et Horace Vernet, En octobre 1949 le CIL  a pratiquement terminé les alentours de la rue Mignard. L’opération se poursuit en janvier 1950 : on construit dans le même périmètre avec le Toit Familial. Le lotissement portera le nom évocateur de vertes allées.

vertesallees&fourmiesVertes allées et Boulevard de Fourmies Photos PhW

La maison plébiscitée

La cité expérimentale CIL de Mouvaux lancée et construite dans l’immédiat après guerre présentait un grand nombre de nouveaux modèles de maisons, parmi lesquels on en plébiscita  un en particulier. Ce type de maisons se retrouve dans les lotissements de cette époque, d’un côté et de l’autre de l’avenue Motte, à l’angle de l’avenue Delory, ou dans la cité de la gare de débord.

La cité de la gare de débord

Face à la rue Mignard et juste en dessous de la cité des Trois Baudets à Hem, qui est historiquement le premier chantier CIL de l’après seconde guerre mondiale, se poursuit le chantier démarré en janvier 1949. Le lotissement prendra le nom de l’ancienne affectation ferroviaire des lieux.

maisonmodeleLa maison plébiscitée  Photo PhW

L’avenue Motte

On l’a d’abord appelé avenue des Villas, puis boulevard industriel. Sa double voie est d’origine,  mais son terre-plein vient d’être débarrassé des derniers rails qui menaient autrefois les convois ferroviaires de la gare du Pile à l’emplacement de la gare de débord sur lequel sont apparues des maisons. L’avenue Motte est devenue une splendide artère à la suite du boulevard Clemenceau qui descend de Hem, et qui trouve dans son prolongement l’avenue Salengro à hauteur de la rue de Lannoy. Le macadam a remplacé les pavés.

avenuemotte

L’avenue Motte CP Médiathèque de Roubaix

4 thoughts on “Constructions CIL 1949-1950

  1. Club d'histoire de Croix

    Bonjour Nous sommes trés étonné de decouvrir que l’avenue des villas est pour vous l’avenue MOTTE ou ex boulevard industiel En 1910 cette artère avenue des villas etait l’accés vers Hem depuis le parc de barbieux et l’accés a l’aeroport de roubaix Cet ensemble de 6 hangars pour aéroplanes a servi pour le circuit européen 1911 lors de l’exposition internationale du nord de la france (5 ième étape() Bruxelles Roubaix Le premier monoplan a apparaitre fut le N° 5 celui de :Jules VEDRINES (explication du nom de la rue toute proche de l’avenue DELORY ce terrain va etre utilisé par les allemands comme ecole de pilotage En 1931 Il y eut ensuite la construction de 260 logements ce sera vers les années 1950 que ce quartier de beaumont verra sa métamorphose La réalité est qu’aujourd’hui celà s’appelle Avenue DELORY
    Au plaisir de vous lire

    • Merci pour votre message fort intéressant…On trouve dans l’histoire des rues de Roubaix des flâneurs l’explication suivante concernant l’avenue des villas…
      L’avenue Gustave Delory ex avenue des villas a été tracée à partir de 1896, lorsque quelques propriétaires présentèrent à la municipalité le projet d’ouvrir une voie entre la rue de Barbieux et la rue de Beaumont. Cette proposition fut accueillie favorablement et un arrêté du 6 octobre 1896 créa l’avenue des Villas comprise entre la rue de Barbieux et la rue de Lannoy. En mai 1899, l’on décida de prolonger l’avenue des Villas en ligne droite, au travers de la propriété de la Veuve Constantin Defives, dont les bâtiments furent expropriés. (…)
      Cette importante artère commence avenue Le Nôtre pour se terminer au rond point qu’elle forme avec le boulevard Clémenceau (vers Hem) et l’avenue Alfred Motte. Elle fut d’abord appelée avenue des Villas et comprenait également au départ la partie qui porte à présent le nom d’Alfred Motte. Le tout constituait la plus longue rue de Roubaix avec plus de trois kilomètres. En 1908, la municipalité décida de donner le nom d’Alfred Motte au tronçon allant du boulevard Clémenceau à la rue de Lannoy, et c’est en 1925 que la partie restante de l’avenue des Villas reçut le nom d’avenue Gustave Delory, en souvenir du grand homme politique décédé en août de la même année, qui fut député du Nord, vice président du Conseil Général, maire de Lille, fondateur du Parti Ouvrier.

      Une autre indication nous est donnée avec cet extrait concernant l’avenue Alfred Motte : à partir de 1892, on avait tracé au travers de la campagne roubaisienne à la limite d’Hem une large artère allant de la rue de Barbieux jusqu’à la rue de Lannoy en un itinéraire qui ambitionnait de devenir une partie d’un boulevard de ceinture. On lui donna le nom d’avenue des Villas, car dès le départ plusieurs immeubles de ce type s’y étaient édifiés. En 1908, à la faveur d’un programme de baptêmes de rues, la Municipalité décide de donner le nom d’Alfred Motte, important industriel né en 1827 et décédé en 1887, à la partie de l’avenue des Villas qui allait de ce qui est aujourd’hui le boulevard Clémenceau et qu’on appelait alors le boulevard de l’Hempenpont jusqu’à la rue de Lannoy.

  2. Bonjour,
    Je suis une artiste roubaisienne.
    Je travaille sur une installation au musée du textile de roubaix pour la nuit des arts de décembre 2014. Je souhaiterais réaliser des agrandissements d’images d’archives sur le thème « vie quotidienne et travail des ouvriers textiles en 1950 ».
    Savez-vous ou puis-je trouver cette photo ? est-elle libre de droit ?

    Très cordialement.

    Kirtz Adeline.

    • Les photos utilisées pour l’article ont été faites par Philippe Waret, sauf la dernière qui se trouve à la Médiathèque, sur son site bibliothèque numérique. Vous y trouverez les conditions d’utilisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *