Les Trois Ponts d’avant la cité

Décrire le quartier des Trois Ponts tel qu’il était avant la construction de la cité actuelle relève d’une gageure. Il y a plus de quarante ans que l’aspect champêtre de l’endroit a été gommé par l’urbanisation, les témoins se font rares, les images également. Cependant il subsiste encore quelques traces, ici et là…

3 pontsRue et Place des Trois Ponts autrefois Photo AmRx

La rue des Trois Ponts

La rue des Trois Ponts ne fait plus partie de la nomenclature des rues de Roubaix, par suite d’une délibération du Conseil Municipal en date du 30 juin 1969, un arrêté préfectoral du 25 juillet 1969 approuve la disparition de cette artère entre les rues de Tournai, d’Anzin et Victor Hugo, conformément au plan de rénovation du secteur des Trois Ponts. Dans le même intervalle, un arrêté préfectoral du 27 juillet 1969 attribue le nom de Place des Trois Ponts à l’espace compris entre l’avenue Kennedy, la rue Léonie Vanhoutte, le Centre Commercial , la rue de Tournai et le bâtiment 7 du plan masse.

Le quartier des Trois Ponts

Les Trois Ponts, c’était un quartier plaisant, c’était familial et agréable. D’ailleurs, on se plaisait à dire qu’on venait des Trois Ponts plutôt que du Pile. Le quartier était très aéré, avec des petites routes, des chemins, des petits jardins.

lavacheA l’orée de la rue Victor Hugo, une vache des Trois Ponts Photo Nord Eclair

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.